Skip to content

Free Hugs à New York City

Free Hugs.

3 ans après j’en frissonne encore.

Et ça me fait particulièrement du bien de me rappeler de cette merveilleuse journée en ce moment… Je ne reviendrai pas sur les évènements de vendredi 13 dernier, mais je trouve que les belles initiatives sont exactement ce dont on a besoin pour rester optimiste et aller de l’avant. Je vous invite d’ailleurs à lire le magnifique article de Natacha Birds à ce sujet.

Mais revenons à nos moutons !

Les Free Hugs, ou le retour aux sources et à l’humanité dans ce qu’elle a de plus beau.

Ca nous a pris comme ça. Un après-midi on s’est retrouvé sur les bancs de Time Square à préparer nos pancartes. Et déjà on recevait les premiers sourires des curieux qui regardaient par dessus nos épaules. Et puis on s’est lancées et ça a été magique.

Faire un « câlin » à un inconnu, c’est quand même pas banal et c’est surtout très riche de sens. Je ne sais pas si vous imaginez mais c’est vraiment bouleversant. On ne se connait pas, on se sourit, on s’étreint, parfois d’un vrai câlin comme on en aurait fait un à sa maman, et on se quitte sans un mot. En quelques secondes ils se passent tellement de choses. Un échange d’amour, de bonté, de générosité et tout ça de façon tellement spontanée. C’est magique. Je ne trouve pas d’autre mot, magique.

On a commencé sur Time Square où on a reçu beaucoup de sourires. Mais dans l’effervescence de cet endroit, les gens n’avaient que très peu de temps entre le moment où ils nous voyaient avec nos pancartes et le moment où ils nous dépassaient. Même pas 1 seconde. C’est bien trop court pour analyser la situation et pouvoir se dire « Hell, yeah. I want one! ». Alors on s’est dirigées vers Union Square, dans une ambiance plus calme et sereine, et là a commencé l’avalanche de câlins. Mon impression était la bonne, il faut laisser aux gens quelques secondes pour se laisser aller à leurs émotions. Je me rappelle d’un câlin en particulier, tellement mais telle-meeent spontané qu’on aurait dit deux vieux amis qui se revoyaient. Et il m’a serré si fort, j’en ai eu les larmes aux yeux.

Des rencontres fortes, brèves et drôle aussi, comme avec ce mec et sa pancarte « Free Advice ». Des moments poignants comme celui avec le SDF qui s’est avancé vers moi les bras ouverts. Grand moment. Evidement il n’était pas tout pimpant le pauvre, il habillé de bric et de broc et ne sentait pas bon du tout. Mais jamais je ne me serais vu lui refuser un free hug, toute la démarche aurait perdu son sens et j’aurais été vraiment déçue de moi. Alors je lui ai fait un câlin comme à n’importe qui d’autre et il en a été super étonné. Ca m’a vraiment fait chaud au coeur… Et comme ça on a rencontré plein de gens géniaux, qu’on ne reverra jamais et c’est en quelque sorte là que réside toute la beauté de la chose, non?

Bref… On a été tellement émues par cette journée qu’on a pas pu s’arrêter de sourire pendant plusieurs jours. Ces Free Hugs à New York ont vraiment été une expérience incroyable que je ne suis pas prête d’oublier. Si vous ne l’avez jamais fait et que vous pensez que ça pourrait vous plaire, foncez ! Il faut le faire au moins une fois dans sa vie 😉

Photos postées le 9 Octobre 2012: One Afternoon, 2 girls, one hundred HUGS and a thousand SMILES. #FreeHugs in NYC, Magic.

Be First to Comment

Laisser un commentaire